• Promotions

les appareil buccal des insecte

Reconnaissance des différentes espèces nuisibles ou utiles en agriculture.

les appareil buccal des insecte

Message par marounat » Ven Nov 21, 2008 10:38 pm

Les pièces buccales des insectes :
En observant la tête de différents insectes, on y découvre tous les ustensiles nécessaires pour couper, broyer, percer, aspirer, sentir et goûter les aliments. Ces ustensiles, ce sont les pièces buccales. Elles portent des noms aussi bizarres que labre, mandibules, maxilles, hypopharynx et labium.
La forme et l'agencement de ces pièces buccales diffèrent d'un groupe d'insectes à l'autre. Certaines pièces ont même parfois complètement disparu. Il est souvent possible de deviner ce que mange un insecte en examinant ses pièces buccales. C'est aussi d'après la forme et le fonctionnement de ces pièces que l'on peut distinguer les insectes broyeurs et les insectes suceurs.
Les insectes broyeurs
Les insectes qui possèdent des mandibules puissantes et tranchantes sont qualifiés de broyeurs. Ils sont capables de couper et de mâcher des aliments solides, comme des feuilles, des graines ou d'autres insectes.
La sauterelle, le criquet, la fourmi, la blatte (coquerelle) et le forficule (perce-oreille) sont des insectes broyeurs.
Ils possèdent :
- un labre et un labium, que l'on peut comparer grossièrement à nos lèvres supérieures et inférieures ;
- une première paire de grosses mâchoires très dures appelées mandibules, avec lesquelles ils coupent et broient leur nourriture ;
- une deuxième paire de mâchoires, les maxilles, qu'ils utilisent pour mastiquer leurs aliments ;
- un hypopharynx, qui correspond au fond, ou plancher, de la bouche.


Le pièces buccales de la sauterelle :
pieces6.jpg
pieces6.jpg (7.7 Kio) Consulté 1268 fois
24346.gif
24346.gif (13.23 Kio) Consulté 1233 fois


Les broyeurs-suceurs
Certains insectes broyeurs se nourrissent uniquement d'aliments liquides ou liquéfiés, même s'ils possèdent des mandibules bien développées. La larve de dytique, par exemple, est un insecte broyeur-suceur. Chacune de ses mandibules en forme de crocs est percée d'un étroit canal. Par ces canaux, la larve injecte de la salive dans le corps de sa proie pour la réduire en bouillie. Quelques minutes plus tard, elle peut aspirer l'intérieur de sa proie devenu liquide.



La larve de dytique est un prédateur vorace. Elle s'attaque même aux tétards de grenouilles et aux petits poissons
24396.gif
24396.gif (6.39 Kio) Consulté 1234 fois

Les broyeurs-lécheurs
L'abeille domestique est un insecte broyeur-lécheur car elle lèche sa nourriture avec sa langue formée par la fusion du labium et des maxilles. Elle utilise ses mandibules pour pétrir la cire et en faire des alvéoles.


Chez l'abeille domestique, le labium et les maxilles ont la forme d'une langue, ou glosse.



<
Les insectes suceurs
De nombreux insectes sont incapables de couper et de broyer des aliments solides. Ils se nourrissent uniquement de nourriture liquide. Chez les insectes suceurs, les mandibules fortes et tranchantes, les maxilles et certaines autres pièces buccales sont modifiées en stylets. Ces pièces buccales allongées forment un long tube par lequel les aliments liquides sont aspirés.
En général, la bouche des insectes suceurs fonctionne comme une pompe. Le nombre de stylets, leur agencement et leur fonctionnement permettent de distinguer les différents groupes d'insectes suceurs.
Les suceurs-lécheurs
Certains insectes suceurs, comme la mouche domestique et la drosophile, sont qualifiés d'épongeurs. Leur bouche ressemble à une éponge placée au bout d'une courte trompe appelée proboscis. La mouche domestique se nourrit généralement de nourriture liquide, mais elle est aussi capable de liquéfier des aliments solides avec sa salive. La mouche peut replier son proboscis sous sa tête lorsqu'elle ne s'en sert pas.

Les pièces buccales de la mouche ressemblent à une éponge.


Les papillons sont des suceurs-lécheurs. Leurs pièces buccales comprennent des palpes labiaux et des maxilles allongées. Les maxilles sont soudées l'une à l'autre pour former une longue trompe. Au repos, cette trompe s'enroule sur elle-même, sous la tête ; dépliée, elle ressemble à une paille. Les papillons sont donc fort bien équipés pour aspirer le nectar des fleurs et le jus des fruits fermentés.
Il y a toutefois quelques exceptions. Les adultes de certaines espèces de papillons, tel le papillon lune, ont des pièces buccales atrophiées et sont incapables de se nourrir. Ils vivent des réserves accumulées alors qu'ils étaient au stade chenille.



Les piqueurs-suceurs
Les insectes piqueurs-suceurs possèdent des pièces buccales appelées stylets qui leur permettent de percer la peau des animaux ou les tissus de végétaux afin d'aspirer les liquides internes.
Certains d'entre eux, comme les cigales et les pucerons, se nourrissent de la sève des plantes ; d'autres, comme les punaises des lits, sucent le sang des humains et de certains animaux vertébrés ; d'autres encore, comme les punaises assassines et les léthocères, se nourrissent d'insectes. Ces derniers peuvent piquer une proie, lui injecter de la salive pour liquéfier ses tissus et ensuite les absorber.
Les mouches noires, les brûlots, les mouches à chevreuil et les moustiques sont eux aussi des insectes piqueurs-suceurs. Les stylets, au nombre de six (deux mandibules, deux maxilles, l'hypopharynx et le labre), sont habituellement élargis et en forme de couteaux, sauf chez les moustiques, où ils sont très minces et en forme d'aiguilles.

Contrairement à ce que bien des gens croient, les mouches noires n'ont pas les « outils » nécessaires pour arracher des morceaux de peau. En réalité, les petites blessures qu'elles nous infligent sont provoquées par le cisaillement des stylets.
Les moustiques femelles, pour leur part, enfoncent leurs longues mandibules profondément dans la peau, à la manière d'une seringue, jusqu'à ce qu'elles rencontrent un capillaire. Puis, elles aspirent le sang qui coule. Comme tous les insectes hématophages (qui se nourrissent de sang), elles injectent de la salive afin de prévenir la coagulation du sang. C'est cette salive qui provoque l'enflure et les démangeaisons si désagréables.


Les moustiques utilisent leurs stylets pour percer la peau et atteindre les vaisseaux sanguins.





L'observation de différentes espèces d'insectes en train de se nourrir permet de constater qu'il existe plusieurs types de pièces buccales. En effet, leur forme et leur agencement varient beaucoup d'une espèce à l'autre et parfois à l'intérieur d'une même espèce. Les chenilles, par exemple, possèdent des pièces de type broyeur. En devenant adultes, ces insectes se transforment en papillons, qui sont dotés d'une trompe et appartiennent au groupe des suceurs-lécheurs. Il arrive même chez certaines espèces que les adultes n'aient pas de pièces buccales fonctionnelles.
Si les insectes ont connu autant de succès, c'est entre autres parce qu'ils ont été capables d'exploiter toutes les ressources disponibles du milieu, y compris les ressources alimentaires. Ils se sont adaptés à la nourriture qu'ils ingurgitent et ont développé toutes sortes de stratégies pour être très efficaces dans la prise des aliments.
À vous de les découvrir !



Dernière édition par marounat le Dim Nov 23, 2008 5:09 pm, édité 7 fois.
Avatar de l’utilisateur
marounat
Modérateur
Modérateur
 
Message(s) : 190
Inscription : Dim Sep 28, 2008 3:22 pm

Promotions

Re: les appareill

Message par marounat » Ven Nov 21, 2008 10:42 pm

j'arrive lynx , il me reste 150 m
Avatar de l’utilisateur
marounat
Modérateur
Modérateur
 
Message(s) : 190
Inscription : Dim Sep 28, 2008 3:22 pm

Re: les appareil buccal des insecte

Message par dzagro » Ven Nov 21, 2008 11:08 pm

un bon sujet, mal présenté, et chaque foi vous attendait l'aide de l'admin; c'est terminé l'aide pour toi   



je vais pas le corriger marouanat tu es un candidat au modération, debrouer vous seul   , c'est un test pour toi  


voir ces sujet pour l'aide
Comment améliorer vos sujet
Comment joindre un fichier dans un sujet
Avatar de l’utilisateur
dzagro
Administrateur
Administrateur
 
Message(s) : 1662
Inscription : Mar Oct 23, 2007 2:36 pm
Localisation : DzAgro site web
Statut Professionnel: Agronome

Re: les appareil buccal des insecte

Message par Abdesslem » Ven Nov 21, 2008 11:18 pm

j'ésper que tu comprendra Marounat  chacun de nous a des érreur C'est avec ces érreur  QU'on apprand.
Avatar de l’utilisateur
Abdesslem
Modérateur
Modérateur
 
Message(s) : 404
Inscription : Mer Oct 24, 2007 9:22 pm
Localisation : Paris

Re: les appareil buccal des insecte

Message par marounat » Dim Nov 23, 2008 5:11 pm

MR DZAGRO , je pense que le probleme est regle merci pour le votre astuce
Avatar de l’utilisateur
marounat
Modérateur
Modérateur
 
Message(s) : 190
Inscription : Dim Sep 28, 2008 3:22 pm

Re: les appareil buccal des insecte

Message par dzagro » Dim Nov 23, 2008 5:47 pm

de rien ami, merci...
Avatar de l’utilisateur
dzagro
Administrateur
Administrateur
 
Message(s) : 1662
Inscription : Mar Oct 23, 2007 2:36 pm
Localisation : DzAgro site web
Statut Professionnel: Agronome


Retour vers ARTHROPODOLOGIE

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité